Dance is in the Air

Silhouette d’une danseuse en suspension, vertébral d’une figurine sortie de nos longs chantiers de jeu

Sa construction lui est propre : elle fait reculer les limites de la gravitation

Maîtrisant son point d’appui à l’infini elle renverse nos propres limites visuelles

L’origami semble être apparu en même temps que le papier,

Satchie a mis l’origami en exergue pendant Paris Quartier d’Eté

Copyright ©  Céline Burr

C’est un jeu d’enfants – Pépite II

What the Body Does Not Remember by Wim Vandekeybus

[Mise en scène : imperceptible. Pas de rature ou de griffonnage … Tel un charpentier qui épure, le rythme est donné : pas de notation non plus, si ce n’est à la main. Effort mesuré, tambien.

Entre-deux.

Têtes à terres. Réalignement. Portrait de famille, d’initiés. Esquives.

Brykken (f) – bricks : s(p)ort qui se joue toujours à plusieurs, alignés, en règle !

Escadron de fabriques-à-corps, le tout dans une tentative de redimensionnement. Détermination de l’espace, on joue à qui perds gagne.

Jeux d’accords. Dé(tour)nement. Forclusion. Accéleration. Mon alter est beau. FIN]

Spectacle crée en 1987, couronné par un Bessie Award à New York (relation musique et danse)

Copyright ©  Céline Burr

Toute reproduction ou copie même partielle est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’auteure

Ivresse… Gilles Verièpe et Yulia Zhabina

Duo fait d’épanchements, tout en douceur. Gilles & Yulia est une succession de luttes.

Chacun à son tour raconte une histoire.

Passion, regards, attirance – soutenance impossible puis, décalages et dissension.

C’est plus qu’une ascension de tempo et de concordances. C’est un sublime débarras de sentiments contradictoires.

Yulia est la dynamique sur laquelle repose « le couple ». Son charisme naturel oscille entre force et nonchalance. Gilles nous étonne par son aisance à contrecarrer les élans de Yulia.

Ses mouvements, sa fausse naïveté est à peine masquée.

Éparpillements, balancements, contre-danses traduisent les retournements du couple.

Cependant, pas de tragique. Les ingrédients ne sont pas dosés au delà du nécessaire. C’est une fuite en avant vers la continuité. Leur lutte se finit en transe, celle des derviches tourneurs.

Le tournis nous prends mais ça passe, tandis que les deux amants se retrouvent sur le flanc.

Tracés de jambes et approche à demi-mots. En succombant à son jeu, les rôles se renversent.

C’est un scénario inflexible ou la volupté l’emportera. In fine.

« Gilles & Yulia » Compagnie Gilles Verièpe,

Les Plateaux: Soutenir la création

La Briqueterie, Vitry-sur-Seine

Copyright ©  Céline Burr

Toute reproduction ou copie même partielle est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’auteure

El Fuego – Carolyn Carlson et Eva Yerbabuena

Delirium et grâce instantanée dont le rouge intense fait vibrer les fauteuils du théâtre,

Pas saccadés, noblesse nous entraînant par son rayonnement

Entremise d’une danseuse de flamenco et d’une étoile de l’univers

Flammes indécentes développant leurs jeux de jupons

Fulgurance d’une autre identité,

rejaillissements de la terre abyssale

transe-fusions,

Fado à résonance infinie, danse allant jusqu’à l’abstraction de ce duo de vestales

Réflexion sur « Rencontres », Carolyn Carlson + Eva Yerbabuena, Biennale d’Art Flamenco

Copyright ©  Céline Burr

Carré d’As

Women playing cards – Boston Public Library

 

Jeux d’amour et jeux de cartes, folies de saison,

Un passe-temps se jouant toujours à deux

Noce d’un roi, d’une dame, et de valets, tous azimuts…

Tirage dû au hasard, main mise sur la dame, et préliminaires avant le lever du voile,

Atout carreaux !

As, jeu de pîque !

Affront transversal :

Bas les masques !

Copyright ©  Céline Burr

Toute reproduction ou copie même partielle est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’auteure