Confinés – à l’infini

Confinement

nom masculin
Situation d’une population animale trop nombreuse dans un espace trop restreint et qui,
de ce fait, manque d’oxygène, de nourriture ou d’espace

Définitions donnée par le Larousse on line. Cet état de fait est devenu source de questionnements, de pré-à-vie, et parfois d’indélicatesses.

Chacun le vivant à sa manière. Mon confinement ne sera pas le même de celui du voisin d’en face :  profitant d’une baie vitrée avec un double balcon, des fenêtres coulissantes et d’un jardinet pour la promenade quotidienne du chat,

De ma fenêtre j’aperçois ma cour intérieure et son petit jardin ombragé, il a l’avantage d’avoir été continuellement entretenu par des mains agiles – bien que froissées par le temps. Au delà du magnolia se situe un toit mitoyen, improvisé pour devenir le plus beau des roof tops. Il a été aménagé afin que ses convives se projètent dans la scène la plus enchanteresse des Mille et Une Nuits : tapis persan au sol et poufs pour permettre à l’évasion de rejoindre le confort au vol. 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Au delà d’un bloc d’appartements, un quartier se découvre. Des toits qui se suivent, où l’on croise d’autres voisins avec d’autres habitudes. Comme celui de la rue parallèle que j’aperçois régulièrement avec son chien. Prenant l’habitude de se laisser promener le maître en oublie de saluer les humains rencontrés au passage. Du maître ou du chien on ne saurait dire qui est le plus heureux…

Plus loin, les belles demeures laissent deviner des foyers bien protégés derrière des grilles résistantes, où l’on imagine des enfants emmitouflés dans leurs lits au matin. Présageant une dose plus corsée d’organisation ceux-là ne livrent que peu de choses sur leur vie de confinés.

 

A suivre…

 

Copyright ©  Céline Burr

Copyright Photos © Céline Burr

 

 

 

 

Syl-la-bus

                   1928 Varsity Eight Crew training for race against Yale

                    par The Happy Rower

MnemonicSuite

Dessouder une énigme restée lasse,
Succession d’une quête à la recherche de soi

Doutes, portes entrouvertes – songes incertains, recoins…

Malle ou armoire qui ne révèle jamais ses secrets…

Sans consigne(s). Pas de recueil, ni de mémoire-à-ondes-qui-vivent,

Pas plus d’héritage moral, pierre modale de la vie

Le vide… Cette impression que vous avez été larguée sur cette terre sans confluent,

Repérage tardif – de la terre à la lune

Là ou il ne semblait pas y avoir de lien, de passage ou d’arrivée était,

La transmission s’était faite… et elle l’avait ignoré.. « Transition effectuée: larguez les amarres pour le vaisseau Syllabus ! »

Mais puisque l’ignorance a une fin, elle écrirait elle même la fin de l’histoire

La clé interne en anagramme, circulation de l’information liée

Cette mémoire engloutie se trouvait ancrée, scellée d’une aura plus forte qu’un simple baptême,

En elle était gravé l’œuvre de trois vies – trois destins

Force gest-iculée, ratifiée et allégée par deux syllabes, un pré-nom,

Voilà la révélation tant espérée..

Plus qu’une fusion, c’était un prolongement de vie(s)

La naissance est un substrat,

La vie un cheminement (mais jamais sans but) et la mort une reconquête pour le prochain venu.

Copyright ©  Céline Burr

Toute reproduction ou copie même partielle est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’auteure

Bling bling

Une silhouette voûtée et fantomatique parcourant la même ligne

Point d’exclamation à chaque passage, la censure fait barrage

Têtes noyées dans leurs réflexions – mues par la promesse d’une halte pour l’esprit,

Visages s’élevant :

Rencontre avec cette black lady

Chant retentissant à nos oreilles déjà surinvesties de sons en pagaille,

Mélodie harmonieuse se transformant en ode tonitruante

Intonations prenant la hauteur de nos épaules, et devenant lamentations plus audibles

Ce râlement continu a permis le retentissement de quelques pièces

Pieds nus battant le sol, bientôt elle rejoindra le terminus

On s’en souviendra longtemps : « bon courage ! »

Copyright ©  Céline Burr

Toute reproduction ou copie même partielle est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’auteure